Joliette, 30 août 2018 – L’Union des producteurs agricoles de Lanaudière a rencontré les candidats régionaux des quatre principaux partis politiques dans le cadre de la campagne électorale. « L’agriculture occupe une place importante dans la région et les producteurs agricoles et forestiers voulaient saisir l’opportunité d’exprimer leurs attentes et discuter des principaux enjeux qui les touchent. Il est important de connaître la vision des différents partis à cet égard », a déclaré le président de l’UPA Lanaudière, M. Marcel Papin.

La journée a débuté avec les candidats aux élections du Parti québécois : les députés André Villeneuve et Nicolas Marceau ainsi que les candidats Sylvie Langlois-Brouillette (l’Assomption) et Marc-Olivier Leblanc (Les Plaines).

Parti Québécois – (De gauche à droite) Marc-Olivier Leblanc, Nicolas Marceau, Marcel Papin, Sylvie Langlois et André Villeneuve.

Puis les candidats de Québec solidaire, Hélène Dubé (Rousseau), Louise Beaudry (Berthier), Mylène Jaccoud (Bertrand), Judith Sicard (Joliette) et Kévin St-Jean (Les Plaines) ont participé à la rencontre.

Québec solidaire – (De gauche à droite) Hélène Dubé, Judith Sicard, Louise Beaudry, Kévin St-Jean, Mylène Jaccoud et Marcel Papin

La Coalition avenir Québec était représentée par Caroline Proulx (Berthier), François St-Louis (Joliette), Louis-Charles Thouin (Rousseau).

Coalition Avenir Québec – (De gauche à droite) François St-Louis, Caroline Proulx, Marcel Papin et Louis-Charles Thouin.

Finalement les candidats lanaudois Virginie Bouchard (L’Assomption), Margaux Selam (Terrebonne), Émilie Therrien (Repentigny) et Patrick Watson (Rousseau) sont venus au nom du Parti libéral du Québec.

Parti Libéral du Québec – (De gauche à droite) Marcel Papin, Virginie Bouchard, Margaux Selam, Émilie Therrien et Patrick Watson

Différents sujets au cœur des préoccupations des producteurs lanaudois ont été discutés avec l’ensemble des candidats, notamment tout le dossier de la taxation foncière agricole, la sécurité du revenu, l’aide aux petites entreprises agricoles, le développement économique par le biais de l’agriculture, la mise en valeur des produits québécois dans les épicerie, l’impact de la hausse du salaire minimum sur les entreprises agricoles, la protection du territoire et des activités agricoles et l’aide à l’établissement de la relève agricole.

Les attentes des producteurs agricoles et forestiers envers le futur gouvernement, peuvent être consultées dans ce document : Les 5 enjeux agricoles et forestiers de la campagne électorale 2018.

— 30 —

Source et information :
Dominique Ste-Marie
Directrice des Communications et de la Vie syndicale
Fédération de l'UPA Lanaudière
450-753-7486, poste 234