Un mot de Diane Carle, notre travailleuse de rang

Travailleuse sociale de formation, j’ai plus de 28 ans d’expérience auprès de différentes clientèles. Je connais la région depuis des décennies et j’ai côtoyé des producteurs agricoles qui m’ont inspiré respect et admiration face à leur travail si prenant.

En poste depuis février 2020, mon rôle, comme travailleuse de rang, est d’intervenir lorsque la détresse psychologique survient et de vous accompagner pour mieux l’apprivoiser et la comprendre.

Cette détresse survient parfois de façon insidieuse et occupe vos pensées et vous fait vivre des émotions désagréables et non souhaitées. Elle touche votre travail, vos relations familiales, votre entourage.

Il est difficile pour vos proches et vos collaborateurs de vous voir dans cet état.  Vous n’en réalisez pas toujours son ampleur. Cette détresse est souvent reliée à plusieurs facteurs de stress et provoque des tensions internes et externes : irritabilité, tristesse, découragement, sentiment d’échec, perte de sommeil ou trop de sommeil, idées mêlées, etc.

Au cours des prochaines chroniques, j’explorerai avec vous les facteurs de stress qui sont particuliers aux producteurs agricoles. Permettez-moi de vous offrir mon aide si vous en ressentez le besoin.

Vous pouvez me joindre par texto ou téléphone au 579 960-1142 ou par courriel à dcarle@upa.qc.ca

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

9 juillet 2021

Stress et détresse psychologique

Connaissez-vous la différence entre le stress et la détresse psychologique? Le stress est une réponse adéquate face à une situation qui nous oblige à agir pour assurer un retour à un état plus calme.

Cependant cela pourrait devenir de la détresse si la réponse de votre corps est incapable de gérer la peur et vous ressentez que vous perdez le contrôle.

La détresse psychologique amplifie, souvent inconsciemment, votre peur de la peur. Les pires scénarios commencent à germer et amènent un lot de problèmes supplémentaires.

En tant que producteur agricole, les sources de stress sont importantes et variées. Si vous sentez que vous vivez trop de stress et que vous n’êtes plus capable de le gérer, c’est important d’en parler.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

30 septembre 2021

Et si on parlait des stresseurs

J’aimerais vous entretenir sur les différents stresseurs qui peuvent être vécus par les agriculteurs.  Selon une enquête réalisée en 2006 par Madame Ginette Lafleur, psychologue, sur la santé psychologique des producteurs agricoles, plusieurs facteurs ont été identifiés, soit :

  • La bureaucratie
  • Les exigences environnementales
  • Les maladies touchant les troupeaux
  • Les conditions météorologiques
  • La gestion de l’offre
  • Les incertitudes concernant les quotas
  • La charge de travail
  • La relève
  • Les ententes commerciales et gouvernementales, etc….

Tout ceci, sans compter le train-train quotidien, que ce soit la machinerie, la gestion de personnel, les fournisseurs bref, une réalité quotidienne qui a son lot de défis et d’imprévus. 

Les stresseurs de l’environnement agricole sont différents en agriculture dus à la proximité avec la famille qui est presque indissociable.  Souvent la maison est toute proche et on aperçoit la ferme qui à l’occasion est synonyme de travail et d’inquiétudes.  Un horaire de travail bien loin du 9 à 5 heures, car il faut se lever aux aurores, pas le droit d’être malade ou fatigué parce qu’il n’y a personne pour vous remplacer. Bref, plein d’obligations qui amènent parfois une décharge du trop-plein dans la famille. 

Ce qu’il faut retenir de cette enquête est que toutes productions confondues, celui qui domine est le facteur financier. 

Je tenterai dans les prochaines chroniques d’expliquer les impacts que peut avoir sur vous ces stresseurs . 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Diane Carle, travailleuse de rang est là pour vous. Le service est confidentiel et gratuit. Vous pouvez joindre Diane par texto ou téléphone au 579 960-1142 ou par courriel à dcarle@upa.qc.ca.